ATELIER COUTURE / PERLES REGAON 2014 

  • PARTICIPANTES :

Jacqueline, Fabienne, Kamala et le groupes des Femmes du Wep (25 personnes en tout )

  • PERIODE DE FORMATION

Mois de Février 2014

Première session : du Jeudi 30 Janvier au 3 Février, 12 personnes.
Deuxième session : du mercredi 5 au mardi 11 Février, 6 personnes du groupe précédent, 7 nouvelles.
Troisième session : du mercredi 12 au dimanche 16 Février : 11 personnes des deux premiers groupes, 9 nouvelles.
 
  • L’INTENTION :

Le projet initial de cet atelier était d’une part la production de bracelets et colliers initié par Jackie, d’autre part l’apprentissage de certaines bases de couture, enseignées par Fabienne.

Je souhaitais d’autre part mettre l’accent sur l’importance du travail bien fait pour satisfaire le public occidentalL’acquisition d’une certaine autonomie, le désir de faire un travail soigné et le plaisir d’inventer, de tester, de créer, d’oser s’éloigner des schémas habituels me semblaient une piste essentielle à explorer pour la pérennité de leur projet.

L’atelier perles, de par le choix des participantes, s’est déroulé lors de la deuxième session avec les 6 personnes nouvelles et Jackie.L’atelier couture s’est déroulé du premier au dernier jour avec Fabienne assistée de Jackie et Kamala.Il s’agissait de mettre l’accent sur les questions techniques de base concernant les tissus, sur la précision dans le traçage à partir d’un patron, sur la coupe et sur un montage à la machine aussi précis que possible.

Nous avons pu constater que ces notions ne leur étaient pas familières.

L’utilisation d’outils tels que règles et épingles leur a demandé un effort de concentration.

Les modèles choisis étaient basiques (pochettes rectangulaires) et comportaient un faisceau de difficultés qui nous a permis de progresser régulièrement : connaissance de différentes matières à disposition, traçage, coupe, montage des pochettes doublées, points de broderies pour les finitions, décorations brodées et perlées, inclusion de poches multiples à l’intérieur . La dernière semaine, les « anciennes » ont abordé le travail d’objets différents qui présentaient d’autres difficultés techniques (housses de cintres, tabliers, porte-plats)

 

 

 

A noter que les tissus ont tous étés achetés au Népal, à Katmandou, Tawal et Tajimrang. 

  • LES OUTILS DE TRAVAIL :

Le bâtiment : situé en hauteur, vaste, lumineux car plein de fenêtres. Une chance réelle qu’un tel lieu existe, probablement la seule possibilité pour le WEP de pouvoir travailler en groupe. Une deuxième pièce contigüe peut être exploitée (rangements, atelier de fabrication (bijoux, bambou …)

L’électricité n’est pas encore arrivée jusque là, quelques difficultés donc liées à l’impossibilité d’utiliser un fer à repasser, les seuls possibles sont à remplir de braises, mais le bois étant rare , pas question d’entretenir un feu bien sûr. Le prochain projet lié à cet atelier lorsque leurs moyens le permettront serait l’implantation de toilettes proches. 

Les machines à coudre :

Nous nous souvenons tous des machines à coudre mécaniques du début du siècle dernier. Celles du WEP sont conçues sur ce modèle, mais sont loin d’en avoir les qualités techniques

Elles sont compliquées à régler et peu précises. Néanmoins la plupart des femmes en ont l’habitude et sont capables d’en tirer le meilleur. Elles ont l’habitude de leurs ciseaux énormes et magnifiques, mais ont rapidement adopté les deux paires légères aux lames fines et précises que nous avons amenées !

Un grand pas a été fait pour travailler correctement lorsque 3 grandes tables construites par l’équipe des menuisiers ainsi qu’une grande étagère de rangement sont arrivés à l’atelier.

  • CONCLUSION :

Les femmes de l’atelier ont vraiment pris leur formation très à cœur, présentes, attentives, enthousiastes, ponctuelles. Leur progression a été effective et elles étaient très demandeuses d’en apprendre plus chaque jour. Leur production a été exceptionnelle compte tenu du peu de temps passé ensemble, elles ont réalisé plus de 250 pièces de couture et 150 bijoux.