L'agriculture à Rigaon est particulièrement dynamique. En mars 2017, une grande majorité des terres en terrasses a été labourée, semée, plantée. Le blé, le maïs et les pommes de terre sortaient de terre. Marlène Négron, responsable du projet, accompagnée de deux jeunes techniciens dont les études ont été financées par NAMASTE, ont parcouru le district afin de faire le bilan des actions en cours.

Le nombre de caféiers est légèrement en diminution du fait d'un manque d'entretien et de difficultés en matière d'irrigation. Les producteurs sont cependant satisfaits de leur production qui leur rapporte un revenu supplémentaire non négligeable. L'acquisition de citernes de 1 000 litres et de tuyaux amélioreraient les conditions de travail et de culture. Les théiers, souvent éloignés des villages, ne sont pas toujours bien entretenus mais un début de production est en cours. Le thé de l’Himalaya est très prisé en Europe, il est donc intéressant de persévérer pour montrer l’intérêt de cette culture. Au niveau de l’apiculture, l’utilisation de ruches modernes doit être encouragée car le miel se vend à un prix élevé.

Plusieurs agriculteurs souhaitent se lancer dans la production de cardamome, une pépinière est en cours. Une champignonnière a été mise en place dans la cour de l’hôtel des professeurs, les résultats sont prometteurs.